JUPITER-ET-okwess-cartebd.jpg
©YouriLenquette

Le son le plus rock jamais sorti du Congo

21h

SAM

19 JUIN

Na kozonga : Je rentre chez moi. Cest le souhait de Jupiter, et le titre de son troisième album. Après Hotel Univers et Kin Sonic, « le Général Rebelle » et son groupe  Okwess ont fait le tour du monde et fait entendre le son le plus rock jamais sorti  du Congo ! Ce grand pays, scandale musical autant que géologique, est un réservoir  inépuisable de rythmes et de sons dans lesquels puisent avec bonheur Jupiter et  ses musiciens. De l’énergie pour les pieds, et de la nourriture (okwess) pour l’âme.  Le tout porté avec énergie par un chef d’orchestre dont la silhouette longiligne et le  verbe parabolique auraient fait pâlir d’envie les sculptures de Giacommetti. Et bien voilà, cette fabuleuse troupe n’a qu’une envie, rentrer au Congo. Car c’est à  Kinshasa que Jupiter trouve son inspiration et qu’il eut, jeune homme, la révélation.  

 

Dans son nouvel album, furieux foisonnement où explosent les guitares, se détachent des moments de douceur où la voix du de Jupiter se fait intime, consolatrice,  pour pleurer les amis chers (Marco, en hommage à Marc-Antoine Moreau qui fut  son manageur), ou encore dans une samba lente (Sava Sarava, avec le carioca Rogê)  qu’épousent à merveille les chœurs délicats de la rumba congolaise. Ouvert à tous  les vents, à tous les voyages, et aux musiciens d’Okwess qui ont écrit et composé  certains des morceaux, Na kozonga porte absolument toutes les qualités de Jupiter  (« mon empreinte digitale » aime-t-il à dire). A ceux qui craignent que l’identité se  perde dans le mélange, il prouve le contraire. Rien d’étonnant, quand on est partout  chez soi.  

Quant à la chanson dont l’album porte le nom, son refrain vous rappellera sans  doute quelque chose. Elle fait partie de celles que Jupiter écoutait en Allemagne,  sur un disque de Boney M. Elle est en fait allemande (Nighttrain, d’Hallo Bimmel bahn) mais s’épanouit ici dans des habits congolais. Le rock revient à sa source. Et  de même que tous les humains ont des ancêtres africains, Jupiter en est persuadé,  toutes les musiques ont aussi des ancêtres en Afrique. Voilà pourquoi il aime rentrer  chez lui. Na kozonga.

  • Twitter Icône sociale
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Icône social Instagram
iconfinder_news.jpg

" Pourquoi la Nasa dépense-t-elle des milliards de dollars à rechercher d’improbables traces de vie sur de lointaines exoplanètes quand il y en a tant chez Jupiter ? " Les Inrocks

" En associant tempos enflammés et instrumentations rock, il venait de trouver un son, unique, à lui et avec lequel il a bâti toute sa carrière. Son dernier album est sidérant de groove, d’énergie et surtout, de chansons imparables. " Rollingstone.fr